Un site utilisant unblog.fr

« Revue de la prestidigitation » (numéro 630 / mars-avril 2019)
23 mars, 2019, 13 h 06 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Par ce post, je viens avec bonheur partager avec vous l’annonce de la parution du nouveau numéro de la Revue de la prestidigitation (numéro 630 / mars-avril 2019), auquel j’ai eu le plaisir de collaborer dans la rubrique « Magie et Philosophie », au moyen de la publication d’un long entretien avec le magicien Bébel (nom de scène), qui nous livre sa conception de la cartomagie, dont il est l’un des éminents spécialistes français.

Pour redécouvrir Bébel, voici une vidéo, parmi tant d’autres que vous pouvez retrouver sur la toile (d’une durée approximative de 2 minutes), qui vaut le détour :

https://www.youtube.com/watch?v=qB-r4LRDF68

Et pour les aficionados, une autre vidéo réalisée spontanément il y a quelques années, du côté du légendaire quartier de Saint-Germain-des-Près (durée 2 minutes et 30 secondes environ) :

https://www.youtube.com/watch?v=eQpFWJD1MHE

 Très amicalement et magiquement.

 FFAP : https://www.magie-ffap.com/

Revue de la prestidigitation, no   630, mars - avril 2019-page-001Revue de la prestidigitation, sommaire, no 630, mars - avril 2019 (1ère page)-page-001Revue de la prestidigitation,   sommaire, no 630, mars - avril 2019 (2e page)-page-001Interview de Bébel par Tony Ferri



La marche du siècle pour le climat
17 mars, 2019, 0 h 30 min
Classé dans : Non classé

La marche du siècle sur le climat, le 16 03 2019

Chers amis, chers collègues,

C’est avec plaisir que j’ai participé, ce samedi 16 mars 2019, à la marche du siècle pour le climat à Paris. Sur fond ensoleillé et festif, une marée humaine citoyenne s’est déployée d’Opéra jusqu’à la place de la République, dans le calme et avec beaucoup de conscience politique. J’ai été frappé par ce rassemblement de Français dans la diversité, car il y avait des gens de toutes les catégories d’âge. Des jeunes et moins jeunes rivalisaient dans l’inventivité des slogans et des revendications. Il y avait par exemple : « Pour l’argent, ils tueraient Terre et Mer », « Les capitalistes vivent au-dessus de nos moyens », « La croissance, c’est l’inconscience », et encore « L’amer monte… ».

En tant que philosophe et grand lecteur de Jean-Paul Sartre, j’ai été charmé par la pancarte de cette jeune fille toute mignonne et souriante, qui a accepté de se laisser prendre en photo avec moi et qui arborait l’observation suivante : « Sartre a dit : ’L'existence précède l’essence’». Je salue, à nouveau, toutes ces personnes bien agréables que j’y ai rencontrées, et qui se soucient de l’avenir de notre planète, de ses habitants.

Bien amicalement.

► Sur la cause environnementale, l’écologie d’existence, l’économie de la décroissance (constats/perspectives/solutions), les Éditions Libre et Solidaire :

https://libre-solidaire.fr/



Nouvelle recension du livre « Abolir la prison »
13 mars, 2019, 22 h 28 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Par le moyen de ce post, j’ai plaisir à partager avec vous l’annonce de la parution d’une nouvelle recension du livre Abolir la prison. L’indispensable réforme pénale (Éditions Libre et Solidaire, 2018) établie par l’avocat et politiste Jean-Jacques Gandini, dans la revue Délibérée, numéro 6 (Éditions La Découverte, 1er trimestre 2019). Vous pouvez retrouver cette recension, en lecture gratuite et libre, sur la plate-forme Cairn.info, en suivant ce lien :

En vous adressant mes meilleurs sentiments.

Bien cordialement,

Tony Ferri.

Éditions Libre et Solidaire : https://libre-solidaire.fr/Abolir-la-prison

 Revue Délibérée, numéro 6, 1er trimestre 2019Abolir la prison


« Abolir la prison » et « Libre et condamné »
2 mars, 2019, 14 h 12 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Je tiens à vous remercier vivement pour les échanges, les réflexions, les retours que vous m’avez fait l’honneur de me proposer depuis la publication de mon livre Abolir la prison. L’indispensable réforme pénale , Paris, Éditions Libre et Solidaire, 2018. Complémentairement à vos remarques et à vos questions, c’est donc avec plaisir que je poste ici le lien vers la recension fouillée du livre qu’a établie le sociologue et criminologue Jean-Claude Bernheim, de l’université de Saint-Boniface, et qui a été récemment diffusée sur le site de l’Association canadienne de justice pénale (après sa publication dans la Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, Paris, Dalloz, avril-juin 2018, et la Revue canadienne de criminologie et de justice pénale , volume 60, numéro 4, Les Presses de l’Université de Toronto, octobre 2018) :

https://www.ccja-acjp.ca/pub/fr/recensions/abolir-la-prison-lindispensable-reforme-penale/

Mon livre à paraître, à la mi-avril 2019, Libre et condamné. La détention en milieu ouvert en question, Paris, Éditions Libre et Solidaire, pourra être lu comme le prolongement de celui sur l’abolition, en ce qu’il s’agit notamment de faire porter désormais l’analyse sur l’exercice du système punitif tel qu’il se déploie ou devrait se déployer en milieu ouvert (le dehors de la vie libre), par opposition au seul milieu fermé (le dedans de la prison). L’abolitionnisme, comme philosophie et force de propositions alternatives, ne peut en effet faire l’économie d’un regard sur les conditions d’une amélioration salutaire des prises en charge des condamnés au sein de la collectivité. Comment et à quelles conditions peut-on se libérer des chaînes (qui sont aussi mentales) de la prison, dans l’économie du pouvoir de punir contemporain ? Sous quelle forme d’organisation et de fonctionnement, l’accompagnement post-sentenciel peut-il gagner en dignité et en efficience, en matière de réinsertion, de prévention de la récidive, de réconciliation sociale ? Telles sont quelques-unes des questions qui assortissent le livre en vue de promouvoir aussi bien une meilleure compréhension des sanctions du milieu ouvert, qu’un appel à une refonte apaisante et efficace des modalités d’accompagnement à l’extérieur des établissements pénitentiaires.

Avec mes meilleurs sentiments.

Éditions Libre et Solidaire (livres à paraître) : https://libre-solidaire.fr/A-paraitre

Abolir la prisonpouvoir_politique_et_penale_ml



Le sens de la sanction pénale, chez Charles Fourier 
26 février, 2019, 23 h 46 min
Classé dans : Non classé

René Schérer, En quête de réelRené Schérer, En quête de réel (2)

Chers amis, chers collègues,

Je suis charmé de venir partager avec vous ici un extrait du livre de René Schérer, En quête de réel, dans lequel l’auteur évoque la manière dont Charles Fourier considère la question de la sanction pénale. Un vrai délice de finesse, quand on y songe ! Car la délinquance est aussi, et peut-être même avant tout, une fabrication sociale tenant notamment à l’inflation législative répressive, à une certaine organisation toxique des relations interindividuelles, à l’augmentation des frustrations, à la bizarrerie des mœurs, à l’implacable fourberie de l’égoïsme…, bref à ce que les fouriéristes nomment volontiers le dissonant ou le dysharmonique :

 « Vous demandez quelles seraient, selon Fourier, les punitions de la délinquance. Ce n’est pas là son problème, c’est un faux problème (au sens qu’a donné Bergson à cette expression). Le vrai problème est – et reste, d’ailleurs – la prévention. Concevoir une société telle que la délinquance n’y soit plus possible. Ou encore, ne pas désigner comme crime ce qui ne l’est en aucune manière. Voilà deux points (…) à partir desquels on peut comprendre Fourier. La société sans délinquance, c’est celle où tous ont accès à tous les biens qu’ils peuvent désirer, et sur tous les plans désirables. C’est l’ « Harmonie universelle » : à l’incommensurabilité des désirs, associer les moyens de les satisfaire (…). Le vol, l’ordre sociétaire harmonique ne le généralise pas, comme le fait Sade, mais l’abolit avec la propriété individuelle, chacun, dans cet « ordre combiné », pouvant disposer de tous les biens de la collectivité ; l’adultère devient impossible alors qu’il n’y a plus de « mariage exclusif », etc… il y a renversement des valeurs, comme dira Nietzsche. Ce que Fourier oppose à une société réglée sur le maintien de la propriété privée, l’individualisme et le « quant à soi », c’est une société, non pas exactement « communiste », le mot impliquant pour lui un nivellement par le bas, mais de partage universel, où la « vertu », le bien à opposer aux crimes est « l’accroissement, la multiplication des liens sociaux ». Tout ce qui isole est mauvais ; ce qui unit est bon (…). C’est-à-dire, toujours, non pas punir, contraindre et enfermer, mais libérer les passions de leurs entraves, ouvrir sur le dehors et sur les autres, multiplier les issues passionnelles et les liens. Au quant à soi, opposer l’expansivité, l’ouverture à autrui » (dans René Schérer, En quête de réel. Réflexions sur le droit de punir, le fouriérisme et quelques autres thèmes – Entretien avec Tony Ferri, Paris, L’Harmattan, coll. « Les logiques des pénalités contemporaines », 2014, p. 27-28).

Très cordialement.



Mon billet lapidaire d’indignation !
17 février, 2019, 16 h 21 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Quelle tristesse, quelle déception, quelle désolation que de voir récidiver Alain Brossat dans la publication d’un texte, pour le moins puant et stercoraire, sur le site de l’association Ici et ailleurs, en s’attaquant (à de nouveaux frais ?), sans nuances ni recul, à l’État d’Israël et à la question juive !

Pour rappel, j’ai quitté cette association, il y a près de deux années, au début de l’année 2017, suite à des dissensions politiques et à mon désaccord profond quant à la posture que je jugeais déviante de certains de ses membres (à commencer par celle d’Alain Brossat, qui filait alors, à mes yeux, un mauvais coton).

Ma consternation face à cette dérive sectaire du type rouge qui confine au brun avait été telle que j’avais alors publié un texte, à ce moment-là, sur le site du Nouvel Obs et sur mon blog. Ma stupeur s’affirme encore et est d’autant plus grande qu’Alain Brossat avait été jadis mon directeur de thèse et que nous avions publié ensemble un entretien Éloge du pilori, L’Harmattan, 2015.

Bien que l’association utilise encore, sans mon consentement, certains de mes textes ou certaines de mes annonces sur son site, bien qu’elle y publie des fake news en usurpant parfois mon nom (cf., le canular sur la bavure policière à Menton), il n’en reste pas moins que le plus grave, à mon sens, procède des conclusions qu’on ne peut manquer de tirer d’une faconde comme celle-là, lançant un assaut contre la Judée ou la judéité, dans un contexte de montée débile de l’antisémitisme : « Ivan Segré comme passe-partout  : une opportunité pour l’État d’Israël » :

 https://ici-et-ailleurs.org/contributions/migrations-frontieres/article/ivan-segre-comme-passe

Voici ce même texte en pdf, suite à la capture d’écran : fichier pdf Ici et ailleurs – texte d’Alain Brossat, fév. 2019 (capture d’écran)

Permettez-moi de répondre à cette rhétorique sordide par ces quelques mots : Pouah ! Répugnant ! Nauséabond !

A la Libération, Jean-Paul Sartre avait publié un livre on ne peut plus intéressant et subtil  Réflexions sur la question juive  (1946), à l’inverse de ce déversoir réactionnaire.

Bien cordialement.

Livre de J.-P. Sartre Réflexions sur la question juive



Conférence à l’Euro-expo de Lyon
3 février, 2019, 0 h 34 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Consécutivement à la publication d’Abolir la prison. L’indispensable réforme pénale (Éditions Libre et Solidaire, 2018), c’est avec plaisir que je viens vous annoncer que je tiendrai une conférence sur la thématique, le contexte et les enjeux de l’abolition, suivie d’un débat avec le public, le dimanche 24 février 2019, à 14h15, à l’occasion de la nouvelle édition de l’impressionnant salon Primevère, qui se déroulera à l’Euro-expo (à la périphérie de Lyon), du 22 au 24 février 2019.

A propos de la conférence sur l’abolition :

http://salonprimevere.org/salon_programme_rencontre-26_abolir-la-prison

 Pour les infos pratiques :

http://salonprimevere.org/infos-pratiques

 Sur le livre Abolir la prison. L’indispensable réforme pénale :

https://libre-solidaire.fr/Abolir-la-prison

Très cordialement,

Tony Ferri.

Photo Tony Ferri (29)Couverture Abolir la prison



Rousseau et la République
28 janvier, 2019, 11 h 23 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

J’ai relu dernièrement la Lettre de 1758 sur les spectacles, de Jean-Jacques Rousseau à Jean Le Rond D’Alembert, où le philosophe fait une observation très profonde quant à la distinction entre Monarchie et République. Il y souligne que le danger qui menace l’équilibre institutionnel et la justice dans un régime politique de type républicain tient au fait que le pouvoir soit assujetti aux détenteurs des capitaux et aux roturiers, que l’orientation des finances publiques se règle sur celle des finances privées, et que la loi ne soit rien que l’expression des intérêts de riches particuliers. Bref, si, dans une Monarchie, il n’y a rien au-dessus du Prince, il se peut que, selon lui, dans une République, l’argent soit au-dessus de la législation ou qu’il décide des lois.  Rousseau écrit en effet  : « Jamais dans une Monarchie l’opulence d’un particulier ne peut le mettre au-dessus du Prince ; mais, dans une République, elle peut aisément le mettre au-dessus des lois ».

Très cordialement,

Tony Ferri.

800px-Jean-Jacques_Rousseau_(painted_portrait)

Image de Rousseau : source Wikipédia (domaine public).

Photo Tony Ferri (30)



Nouvelle livraison de la « Revue de la prestidigitation » (no 629)
21 janvier, 2019, 23 h 33 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Permettez-moi de venir partager avec vous ici l’annonce de la parution du nouveau numéro de la légendaire Revue de la prestidigitation (numéro 629 / janvier-février 2019), que vous pouvez découvrir ou vous procurer en kiosque, ou commander.

Dans la rubrique « Magie et philosophie » de ce numéro, l’occasion m’a été accordée d’établir un article ayant pour titre : « Introduction à la phénoménologie de la magie, ou à l’expérience magique ». C’est bien chaleureusement que je mets à votre disposition, ci-dessous, le visuel de sa couverture et celui de son sommaire.

Pour obtenir plus ou d’autres renseignements, vous avez aussi la possibilité de consulter le site de la Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs (FFAP) : https://www.magie-ffap.com/page/19-la-revue

Avec mes meilleurs sentiments magiques.

Tony Ferri.

 Couverture de la Revue de la prestidigitation, no 629 (janv.-févr. 2019)-page-001

Sommaire de la Revue de la prestidigitation, no 629 (janv.-févr. 2019)-page-001Sommaire de la Revue de la prestidigitation, no 629 (janv.-févr. 2019)-page-002



« L’appel des 500 signataires pour le lundi vert »
3 janvier, 2019, 0 h 45 min
Classé dans : Non classé

Logo lundi vert

Chers amis, chers collègues,

Compte tenu de ses enjeux écologiques, sanitaires et éthiques, je suis bien content de venir partager avec vous ici l’appel des 500 personnalités signataires en faveur du « lundi vert » , auquel j’ai eu la chance et l’honneur de participer, et qui a été publié dans Le Monde du 02/01/2019, dans la rubrique « idées ». Si vous le souhaitez, vous pouvez découvrir et lire cette tribune en suivant ce lien numérique : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/02/l-appel-des-500-pour-un-lundi-vert-nous-nous-engageons-a-remplacer-la-viande-et-le-poisson-chaque-lundi_5404460_3232.html

Il vous est également possible d’accéder à la fois au texte de cet appel et à la liste de ses personnalités signataires, à partir des deux pdf suivants :

fichier pdf L’appel des 500 dans Le Monde pour un lundi vert

fichier pdf Les 500 personnalités signataires de l’appel pour un lundi vert

Les 500 personnalités signataires de l'appel pour un lundi vert-page 1Les 500 personnalités signataires de l appel pour un lundi vert-page 2Les 500 personnalités signataires de l appel pour un lundi vert-page 3Les 500 personnalités signataires de l'appel pour un lundi vert-page 4Les 500 personnalités signataires de l'appel pour un lundi vert-page 5Les 500 personnalités signataires de l'appel pour un lundi vert-page 6Les 500 personnalités signataires de l'appel pour un lundi vert-page 7

Avec mes meilleurs sentiments,

Tony Ferri.

Logo lundi vert


12345...17

MELODINE |
François, pour toi, c'... |
Celal Karaman Güncel Blog,c... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Euristote
| Blackdiamond1999
| EmGlob