Un site utilisant unblog.fr

« Emprisonner et surveiller »
28 octobre, 2018, 14 h 43 min
Classé dans : Non classé

Couv. Emprisonner et surveiller

Chers amis, chers collègues,

 

Compte tenu de notre actualité et de ses curiosités, compte tenu de l’annonce politico-médiatique (qui n’est toutefois pas neuve, d’une période à une autre) d’introduire des factions de policiers dans les établissements scolaires, au motif de lutter contre les violences (qui sont, en réalité et fort heureusement, selon les études et les témoignages, plus verbales que physiques, et sans doute moins répandues qu’on veut bien le croire ou le faire croire), voilà qui est de nature à nous interroger, à de nouveaux frais, sur la place et le rôle de l’aiguisage d’une hypersurveillance au sein de notre société.

Au regard de cette volonté affichée de développer des mesures d’enfermement dans les espaces publics, dans les lieux de vie d’apprentissage collectif ou d’épanouissement personnel, au plus près des corps des enfants – mesures coûteuses dont l’efficacité n’est pas prouvée et qui sont même susceptibles d’être anxiogènes pour tout le monde (élèves, parents, policiers) -, il y a tout lieu de se demander si, en réalité, ce dont les établissements scolaires ont besoin, ce n’est pas plutôt d’un renforcement d’outils pédagogiques, de plus de présence humaine éducative (enseignants, agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles ou ATSEM…), d’un projet ambitieux visant à injecter l’argent, à commencer par celui initialement prévu pour la sempiternelle augmentation de la surveillance, dans un plan de financement global, et destiné à aider socialement les territoires dits sensibles à sortir de leurs « stigmates » (cf. Erving Goffman), à soutenir les villes en déficit d’infrastructures, d’équipements, de fonds et de partage, à accompagner les élèves démunis, en souffrance, maintenus même dans des conditions d’existence impropres à la construction de soi, et dont le niveau de vie se situe au-dessous du seuil de pauvreté. Tout ceci avant d’en venir à prêcher bientôt la mise en œuvre de fouilles corporelles, à l’encontre des mineurs, au sein des établissements scolaires, dans les banlieues ou les quartiers de la misère…

Rappelons donc cette évidence à en brûler les yeux : jamais on ne corrigera les carences affectives, éducatives, sociales, dont l’ancrage est profond et, pour une bonne part, politiquement organisé, jamais on ne comblera le manque océanique de nature matérielle que connaissent nombre de nos concitoyens, jamais on ne luttera utilement, dans l’espoir d’obtenir fallacieusement un retour positif sur investissement, contre l’application du principe des inégalités sociales réelles par le déploiement continu de dispositifs de sécurité. C’est un leurre qui ne répond qu’à un désir d’épancher une soif, souvent compulsive et déréglée, d’ordre, d’autoritarisme, dont l’issue conduit régulièrement au malheur et au risque d’un retournement contre soi.

Sur l’imbrication des dispositifs d’enfermement dans les espaces communs et la société civile, permettez-moi de vous renvoyer notamment à Emprisonner et surveiller. Vers la normalisation du placement sous surveillance électronique ?, Paris,  Bréal, 2016, dont voici une recension établie par la philosophe Christiane Vollaire, et parue dans la revue Pratiques, numéro 76, en janvier 2017 : https://pratiques.fr/La-prison-modele-de-l-hypersurveillance-Sur-le-livre-de-Tony-Ferri-Emprisonner-et-surveiller-Breal-2016

Avec mes meilleurs sentiments.

Bien cordialement,

Tony Ferri.

Éditions Studyrama/Bréal :

https://librairie.studyrama.com/auteur/2258/tony-ferri

Livres de Tony Ferri

 



« Dédicace à tous ceux qui aiment leur métier »
20 octobre, 2018, 14 h 14 min
Classé dans : Non classé

Tony Ferri (25)

Chers amis, chers collègues,

Permettez-moi de venir partager avec vous la recension établie par le professeur et criminologue André Normandeau, de l’université de Montréal, sur mon livre La surveillance électronique pénale. Son statut, son sens, ses effets (préface de Jean-Marie Delarue), Paris, Bréal, 2017, et parue dans  la Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, no2, Dalloz, avril-juin 2018, p. 593 et suiv., ainsi que sur le site de l’Association canadienne de justice pénale (ACJP) : https://www.ccja-acjp.ca/pub/fr/recensions/surveillance-electronique-penale-son-statut-son-sens-ses-effets/

Comme cette recension porte moins sur le contenu, à proprement parler, du livre, que, pour une bonne part, sur sa « Dédicace à tous ceux qui aiment leur métier », qui figure en tout début d’ouvrage, je vous livre ici, au format pdf, le texte de cette dédicace dans son intégralité, afin d’en saisir, d’en mesurer éventuellement le geste philosophique qui la fonde :

fichier pdf Tony Ferri Dédicace à tous ceux qui aiment leur métier

Avec mes meilleures pensées.

Bien chaleureusement,

Tony Ferri.

Studyrama/Bréal : https://librairie.studyrama.com/auteur/2258/Tony%20Ferri

Couv. La surveillance électronique pénale



« La fièvre de la surveillance électronique »
13 octobre, 2018, 0 h 12 min
Classé dans : Non classé

Tony Ferri dans le reportage Enfermés dehors diffusé sur France 2 en 2016 (source Wikimedia Commons)

Chers amis, chers collègues,

Consécutivement à nos échanges, il me plaît de venir partager avec vous ici un extrait de mon livre La surveillance électronique pénale. Son statut, son sens, ses effets (préface de Jean-Marie Delarue), Paris, Bréal, 2017. Vous trouverez effectivement le texte, « La fièvre de la surveillance électronique », aux pages 46-49 :

fichier pdf La fièvre de la surveillance électronique, par Tony Ferri

La fièvre de la surveillance électronique, par Tony Ferri-page-001

Avec mes meilleures ondes positives.

Tony Ferri.

Éditions Studyrama/Bréal :

https://librairie.studyrama.com/produit/3759/9782749536682/La%20surveillance%20electronique%20penale%20

Couv. La surveillance électronique pénale



Nouvelle recension du livre « Abolir la prison »
9 octobre, 2018, 22 h 49 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Il m’est agréable de venir partager avec vous une nouvelle recension du livre Abolir la prison. L’indispensable réforme pénale, Paris, Libre et Solidaire, 2018, parue dans le numéro #74 du Passe-Murailles (septembre-octobre 2018), la revue du Genepi. Pour accéder aux détails de ce numéro, vous pouvez vous rendre sur le site de l’association, en suivant ce lien : https://www.genepi.fr/boutique/

Pour la lecture éventuelle de la recension, vous la trouverez ici à votre disposition, aux formats PDF et JPG :

fichier pdf Passe-Murailles no 74 – Recension du livre de Tony Ferri Abolir la prison (rubrique Culture)

Passe-Murailles no 74 - Recension du livre de Tony Ferri Abolir la prison (rubrique Culture)-page-2 (2)Passe-Murailles no 74 - Recension du livre de Tony Ferri Abolir la prison (rubrique Culture)-page-2

Bien sincèrement,

Tony Ferri.



Deux recensions du livre « Abolir la prison »
5 octobre, 2018, 21 h 33 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

C’est avec plaisir que je viens vous informer de la publication scientifique de deux recensions du livre Abolir la prison. L’indispensable réforme pénale, Paris, Libre et Solidaire, 2018 :

 1° l’une, établie par le sociologue québécois Jean-Claude Bernheim de l’université de Saint-Boniface,  a paru dans la Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, no2, Dalloz, avril-juin 2018, ainsi que dans le Canadian Journal of Criminology and Criminal Justice, volume 60, number 4, University of Toronto Press, october 2018 (dans sa version bilingue) ;

 2° l’autre, composée par Dragan Brkić, professeur d’EPS et ex-conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation, sera prochainement publiée dans la Revue européenne de psychologie et de droit : http://www.psyetdroit.eu/le-contexte-louvrage-et-lauteur/

Aux fins de consultation ou de lecture éventuelle, vous les trouverez, à votre disposition ici, en pièces jointes, au format pdf :

fichier pdf Jean-Claude Bernheim recension du livre de Tony Ferri sur l’abolition

fichier pdf Dragan Brkic recension du livre de Tony Ferri sur l’abolition

Très belle continuation.

Bien chaleureusement,

Tony Ferri.

Éditions Libre et Solidaire : https://libre-solidaire.fr/Nos-auteurs/Tony-FERRI

 

Couverture Abolir la prison



Appel collectif en faveur d’un nouveau monde
1 octobre, 2018, 9 h 57 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

C’est en tant que philosophe et acteur engagé pour l’égalité que j’ai eu le plaisir, l’honneur de faire partie des premiers signataires de l’appel collectif lancé à l’initiative de l’Observatoire international pour la gratuité (OIG) et publié à la Une dans l’Humanité du 1er octobre 2018, pour la fondation d’une civilisation de la gratuité (des services publics, des éléments primordiaux comme l’eau et l’énergie basique indispensable…), et en faveur d’une sortie hors des formes totales de la marchandisation.

Voici le lien vers la tribune :

https://www.humanite.fr/appel-collectif-vers-une-civilisation-de-la-gratuite-661386 .

Avec mes meilleurs sentiments.

Tony Ferri.

9782035950659



Être condamné en milieu ouvert
19 septembre, 2018, 22 h 04 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

C’est avec un grand plaisir que je viens partager avec vous le fait que les Éditions Libre et Solidaire m’aient confirmé leur accord pour assurer la publication de mon prochain livre ayant trait aux services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) œuvrant en « milieu ouvert ». La programmation est telle que l’ouvrage paraîtra normalement en avril 2019, soit un an pile après celui sur l’abolition. Il constituera ainsi, avec Pouvoir et politique pénale et Abolir la prison, le troisième volet, chez Libre et Solidaire, d’un triptyque portant sur les pénalités contemporaines.

Le titre et le sous-titre du livre, qui ne sont pas encore fixés et qui sont encore à l’étude, pourraient être :

  • Exécuter sa peine dehors. L’accompagnement des condamnés en milieu ouvert

  • Condamné et dehors. Sur l’accompagnement des personnes placées sous main de justice hors de la prison

L’enjeu de cette publication est, en même temps qu’il s’agit de recourir à la fonction critique de la philosophie pour traiter de la question des pénalités ainsi que pour éloigner le spectre d’une certaine recherche universitaire calamiteuse appliquée au registre criminologique, de prolonger l’analyse sur l’abolition de la prison et de montrer comment favoriser ou améliorer les conditions d’un accompagnement, authentique et fécond, à l’extérieur même des établissements pénitentiaires. Car il va sans dire que la question d’un arrachement à l’ornière carcérale ne saurait aucunement faire l’économie d’une réflexion sur l’organisation et le fonctionnement des SPIP du milieu ouvert. C’est ce à quoi s’attache cet ouvrage à paraître.

Avec mes meilleurs sentiments.

Éditions Libre et Solidaire : https://libre-solidaire.fr/Nos-auteurs/Tony-FERRI

Tony Ferri (24)



Sur l’accompagnement des condamnés en milieu libre
10 septembre, 2018, 0 h 19 min
Classé dans : Non classé

Livres de Tony Ferri

Chers amis, chers collègues,

Pour poursuivre nos discussions et échanges, je précise que l’ouvrage en préparation portant sur l’accompagnement des personnes condamnées en milieu ouvert pourra être lu notamment comme le pendant de celui sur l’abolition de la prison, puisque il s’agit là de montrer selon quelles procédures et sous quelles conditions l’activité des services pénitentiaires d’insertion et de probation vient à s’enrichir, indépendamment de l’institution carcérale. Il se présente, en outre, comme une sorte de guide phénoménologique existentiel des SPIP, en ceci qu’il y est aussi question d’une explicitation du sens des pratiques, ainsi que d’une description analytique de l’environnement dans lequel les individus se trouvent (professionnels et personnes placées sous main de justice), « en situation », selon l’expression de Jean-Paul  Sartre.

Bien chaleureusement.

Couverture Abolir la prison



Le reportage « Enfermés dehors »
1 septembre, 2018, 21 h 22 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Je vous rappelle qu’il existe le reportage fort instructif Enfermés dehors sur le bracelet électronique pénal, auquel j’ai eu l’honneur de participer et qui a été diffusé pour la première fois en février 2016, sur la chaîne publique France 2, dans l’émission présentée par Marina Carrère d’Encausse « Le monde en face ». Voici sa bande-annonce (Producteur : Step by Step Productions / Réalisatrice : Imen Ghouali) :

 https://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/enfermes-dehors,101749956.php

 http://www.programme.tv/enfermes-dehors-101749956/

Ce qui donne l’intensité à ce reportage et qui constitue son avantage est qu’il aborde la question du placement sous surveillance électronique à partir d’analyses et de témoignages fournis par celles et ceux qui la font ou la vivent, à savoir les acteurs de la justice (juges de l’application des peines, conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation…) et les personnes placées sur le dispositif.

Le documentaire est régulièrement rediffusé sur TV5 monde.

 Bien cordialement.

Tony Ferri dans le reportage Enfermés dehors



Avertissement au lecteur
25 août, 2018, 18 h 28 min
Classé dans : Non classé

Chers amis, chers collègues,

Permettez-moi de venir vous remercier pour les nombreuses remarques bienveillantes que vous nous avez adressées, à René et à moi, ces derniers jours, sur notre article « Pratiquer n’est pas spéculer » publié dans la REPD et introductif à notre livre à paraître Les pratiques de l’insertion et de la probation en milieu ouvert (titre perfectible et à l’étude avec l’éditeur), et dont nous avons tenu compte chaque fois que cela nous a paru effectivement opportun.

De sorte que nous avons légèrement retouché notre texte pour l’améliorer (par exemple, en traquant quelques coquilles de-ci de-là, ou en éliminant quelques répétitions) ou pour repréciser certains points (notamment en ce qui concerne l’écart de sens qui sépare les deux publications sidérantes que nous avons convoquées, parmi d’autres, dans l’article, à titre d’exemple représentatif du sérieux problème de la recherche portant sur le registre de la justice post-sentencielle). Si vous le désirez, vous pourrez accéder gratuitement au fichier pdf de notre article, quelque peu revu, sur le site de la REPD et ici sur mon blog (cf., le post du 16 août 2018) .

Je profite de l’occasion de nos échanges pour partager aussi avec vous, en pièce jointe ci-dessous, notre « Avertissement au lecteur », susceptible d’ouvrir notre livre, et d’apporter quelque éclairage à notre démarche de fondation et à nos intentions constructives :

fichier pdf René Biella et Tony Ferri – Avertissement au lecteur

En vous souhaitant un excellent dimanche.

Bien chaleureusement,

Tony Ferri.

Tony Ferri (23)


123456...19

MELODINE |
François, pour toi, c'... |
Celal Karaman Güncel Blog,c... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Euristote
| Blackdiamond1999
| EmGlob